Archives de
Catégorie : L’Inquisition et son tribunal

Articles sur les procédures judiciaires, les canons et les condamnations de l’Inquisition

Les juges français sont les héritiers de l’Inquisition

Les juges français sont les héritiers de l’Inquisition

L’Inquisition n’a pas complètement disparu du système juridique français. En effet, le système français est dit inquisitorial, il est l’héritier de l’Inquisition et de la révolution juridique que celle-ci a apportée. Dans ce système l’accusé est présumé innocent, c’est à l’accusation d’apporter les preuves de sa culpabilité. Un ministère public se met en place, qui peut mener l’affaire et déposer plainte au nom du préjudice subi, même si la victime retire sa plainte. Le fondement de ce système c’est l’enquête…

Lire la suite Lire la suite

Le jugement de l’eau

Le jugement de l’eau

Le quatrième épisode d’Inquisitio nous présente un “jugement de l’eau”. Nous voyons ainsi le médecin juif David de Naples, demander à subir ce supplice afin de prouver son innocence. Il doit ainsi être jeté dans une rivière, d’un haut d’un pont, avec les pieds attachés à une pierre. S’il flotte “contre nature”, alors il est reconnu de “commerce avec le démon” et doit subir le bucher… S’il coule(!), il est reconnu innocent… tout en étant mort noyé. Mais son innocence sert…

Lire la suite Lire la suite

Combien l’Inquisition a-t-elle fait de victimes ?

Combien l’Inquisition a-t-elle fait de victimes ?

Avant de pouvoir répondre à cette question quelques préliminaires sont nécessaires afin de comprendre le fonctionnement de cette ‘institution’. Tout d’abord l’Inquisition n’a jamais eu le pouvoir de condamner à mort, ce pouvoir là est du registre de l’État. Or l’empereur, les rois ou les princes sont jaloux de leurs prérogatives politiques et n’ont aucune envie de perdre une parcelle de ce pouvoir. L’Inquisition peut remettre une personne au bras séculier, qui pourra ensuite être condamnée à mort, mais la…

Lire la suite Lire la suite

Entre mythe et réalité : le tribunal de l’Inquisition

Entre mythe et réalité : le tribunal de l’Inquisition

Née vers la fin du XIIe siècle, l’Inquisition a existé dans la péninsule ibérique jusqu’en 1820. Les historiens du XIXe siècle ont instruit à charge son procès pour en faire une machine de guerre contre « l’intolérance » de l’Eglise catholique. La série “Inquisitio” diffusée cet été sur France 2 en est un bel exemple mais la réalité est, bien sûr, plus complexe. Aboutissement d’un long processus, l’Inquisition* (cf glossaire ci-dessous) est née au XIIe siècle. Elle doit son nom à une…

Lire la suite Lire la suite

Pratique quotidienne : le manuel de l’inquisiteur

Pratique quotidienne : le manuel de l’inquisiteur

Dans la pratique quotidienne des inquisiteurs, les manuels ont une place importante.   De tous ces documents, le plus connu est le petit manuel rédigé par l’inquisiteur du tribunal de Toulouse Bernard Gui, le héros du roman puis du film Le nom de la rose. (Dissipons immédiatement tous malentendus, Bernard Gui n’est pas le moine sadique présenté dans le film, tous louent au contraire sa modération et son Manuel de l’inquisiteur ne cesse d’y exhorter ses lecteurs. Il n’est pas…

Lire la suite Lire la suite

L’Inquistion : combien de condamnés à mort ?

L’Inquistion : combien de condamnés à mort ?

Combien de condamnés à mort ? Les chercheurs admettent aujourd’hui qu’il est impossible de parvenir à un calcul exact du nombre de condamnés à mort par l’Inquisition (Béatrice Leroy in L’Espagne des Torquemada). En 1817, Juan Antonio Llorente publie dans son ouvrage Histoire critique de l’Inquisition d’Espagne le chiffre de 39 671 remises au bras séculier espagnol. Ce chiffre est tenu aujourd’hui pour totalement dénué de validité scientifique et peu probable tant il est élevé. En effet, la recherche historique ne…

Lire la suite Lire la suite

Inquisition : quelles sont les peines prononcées ?

Inquisition : quelles sont les peines prononcées ?

Le mythe ne résiste pas à l’examen. Les condamnations capitales sont rares. Les cas les plus graves de sorcellerie, sodomie ou hérésie (notamment les relaps comme le fut Jeanne d’Arc) sont déférés à la justice temporelle qui se charge alors des peines et de leur exécution car l’Inquisition ne peut pas faire couler le sang. Oui, la justice civile pratique le bûcher. Ce supplice entraine le plus souvent la mort par asphyxie et non par brûlure vive car le condamné…

Lire la suite Lire la suite

Inquisition : comment se déroule un procès ?

Inquisition : comment se déroule un procès ?

Comment se déroule un procès ? 1 – L’inquisiteur commence par une prédication générale. 2 – L’inquisiteur publie l’édit de foi, qui oblige les fidèles à dénoncer les hérétiques de leur connaissance. Le nom des dénonciateurs est tenu secret pour éviter les représailles. Mais certains inquisiteurs préfèrent procéder à une confrontation contradictoire entre accusé et dénonciateur afin que l’accusé puisse démasquer un dénonciateur qui aurait intérêt à lui nuire. Rappelons qu’en cas de faux témoignage, le dénonciateur risque la peine…

Lire la suite Lire la suite

Inquisition : quelle est la procédure ?

Inquisition : quelle est la procédure ?

Tout d’abord se trouve la citation. Un soupçon, une rumeur, une dénonciation ou une accusation peuvent amener à comparaître. La citation est adressée au curé de la paroisse de la personne citée qui en informe ensuite le paroissien toujours accompagnés de témoins. Le prévenu dispose d’un certain délai pour comparaître. Si à l’achèvement de ce délai il n’a pas comparu il est alors désigné contumace et encourre l’excommunication provisoire. Au bout d’un an s’il n’est pas venu l’excommunication peut être…

Lire la suite Lire la suite